Archives par étiquette : témoignage

le témoignage de Stéphanie, cycliste du plateau Est

Les témoignages continuent de nous parvenir chez Sabine ! Aujourd’hui, le parcours pas toujours semé de roses de Stéphanie, qui a pourtant décidé de nous le raconter de manière positive et de nous expliquer les raisons pour lesquelles elle opte pour le vélo dès qu’elle le peut :

J’habite dans un village du plateau Est, qui fait partie de Métropole Rouen Normandie et travaille dans un commerce dans le centre ville de Rouen. Mes horaires un peu décalés me permettent d’éviter les heures de pointe et le trafic routier qui va avec, quelque soit le mode de déplacement que je choisis. Je prends majoritairement mon VAE (j’ai aussi un vélo de trekking quand je suis moins pressée) pour me rendre de mon domicile à mon commerce, donc principalement de fin mars à fin octobre car l’heure d’hiver m’oblige à rentrer de nuit et à circuler sur des départementales non éclairées où la vitesse limitée à 70 ou 90 km/h me met en danger. L’autre danger, c’est de croiser les animaux sauvages type sangliers ou renards, dès la corniche à Bonsecours.

J’ai essayé les transports en commun mais ma commune n’est desservie que par le système Filor. Le matin, c’est tout à fait possible de l’utiliser. En revanche, le soir, le service se termine trop tôt pour moi donc je ne peux pas rentrer chez moi… J’ai néanmoins testé ce système pendant plusieurs semaines en quittant mon magasin un quart d’heure plus tôt, ce qui est impossible à longueur d’année, et mes temps de trajets en Filor + F5 sont allés de 40 minutes à 1h30 puisque Filor n’attend pas si le bus est en retard… J’ai abandonné ce système rapidement car incompatible avec mon métier.

Continuer la lecture

un témoignage : le quotidien en vélo-cargo

Je circule à vélo-cargo depuis février 2016. Je triche, il est électrique. Pour moi, le vélo, c’est 1/une façon d’éviter les bouchons et les galères pour trouver une place en voiture tout en transportant mes deux enfants (4 ans et 18 mois), 2/le plaisir de profiter du paysage et de l’air frais, 3/une source de zénitude.

Je circule à vélo tous les jours, pour aller au boulot et pour tout le reste. Je pars de chez moi (rive gauche, du côté du jardin des plantes), je dépose mes enfants à l’école, chez la nounou, je vais bosser (rive droite, sur les quais) mais le vélo-cargo me sert aussi pour n’importe quel déplacement dans Petit-Quevilly où j’habite ou dans le centre de Rouen. Quand il pleut, les enfants sont au sec car il y a une petite capote amovible. Mon fils avait quatre mois quand j’ai commencé à l’emmener dans le vélo-cargo dans un transat homologué posé au fond de la caisse. Quand ça grimpe, le vélo avance plutôt bien mais j’avoue que je n’ai pas encore tenté l’ascension du Mont-Gargan, il faudrait que je le fasse.

Continuer la lecture

un témoignage : « L’invisible cycliste ? »

A lire si dessous un joli témoignage d’Inga, cycliste rouennaise, sur son vécu de cycliste sur le chemin du boulot dans notre agglo, et plus généralement sur la visibilité des vélos. Son trajet quotidien l’amène en 30 minutes à travers un bout de la Rive Gauche, à savoir de la proximité place Voltaire à Sotteville jusqu’au fin fond de Grand-Quevilly. Qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente !

Inga fait du vélo depuis toujours : « Je ne saurais t’indiquer l’âge tendre exact….ayant grandi avec, j’en fais parce que ça me paraît donc une évidence, puis aussi parce que j’en ai besoin pour me sentir bien. Je n’ai pas peur de la pluie ni du vent. » indique-elle en préambule. Continuer la lecture

À l’Ouest du nouveau ? Un témoignage

On apprend que la Métropole Rouen Normandie intervient sur la piste cyclable de l’avenue Bicheray entre les quais rive droite et la commune de Canteleu. Un prolongement est à l’étude.
Nous en profitons pour publier le superbe témoignage éclairant d’une « vélotafeuse » sur le trajet Canteleu<>Rouen !

Continuer la lecture