Archives de catégorie : Voies TEOR

Cohabitation difficile entre vélos et TEOR sur la plateforme. Sabine veut des solutions concrètes, notamment sur l’axe Giraud/Leclerc/Alsace Lorraine, ainsi que l’arrêt des verbalisations

TEOR : la Métropole doit prendre ses responsabilités [communiqué]

Communiqué de Sabine suite aux annonces faites par la Métropole Rouen Normandie d’autoriser d’ici juin 2019 la circulation des cyclistes sur les voies Teor (1) (2).

communiqué TEOR 11-7-18
[PDF]

[…]
l’association Sabine, conjointement avec le CHSCT de la TCAR, avait proposé à la Métropole de recourir à l’aménagement pour remédier aux problèmes rencontrés sur un tronçon de TEOR en hypercentre. Proposition accueillie avec une totale indifférence de la part de la Métropole, puisqu’aucune réponse ne nous a été formulée.

Pour éviter la même conception problématique sur T4, Sabine avait également préconisé dès l’enquête publique des aménagements séparés. Alors que ceux-ci avaient bien été intégrés au projet initial, la Métropole les a supprimés pour faire place à nouveau à des couloirs bus partagés, dans le plus grand mépris de la concertation qu’elle avait elle-même organisée.

La Métropole s’est ainsi piégée en n’assumant pas sa responsabilité d’aménageur: en créant les voies T4 partagées en hypercentre, elle est désormais contrainte pour des questions de cohérence d’ouvrir au vélo toutes les voies TEOR, malgré des conditions que tous les usagers dépeignent comme génératrices de conflit. Ce faisant, elle faillit aussi à jouer son rôle d’arbitre de l’espace public: cette annonce est faite soudainement, sans concertation ni pédagogie, donnant l’impression que les décisions sont prises au gré du vent sans anticipation.

Nous appelons donc la Métropole à prendre ses responsabilités, et à éviter d’attiser des oppositions artificielles entre modes de déplacements alternatifs à la voiture individuelle, alors qu’il lui incombe d’organiser leur complémentarité. Nous aimerions comprendre aujourd’hui comment elle compte créer les conditions d’une cohabitation apaisée et respectueuse entre les différents usagers.

  1. « Rouen : dès l’ouverture de la T4, les vélos seront autorisés à circuler sur les voies Teor » (Paris-Normandie 22/06/2018)
  2. « Aide à l’achat, travaux, voies bus : Rouen s’engage pour les cyclistes » (Tendance-Ouest 25/05/2018)
  3. à lire : « À Rouen, l’association Sabine à vélo s’interroge sur le partage des voies du Teor » (Paris-Normandie 12/07/2018)

 

Plateforme TEOR : Sabine et le Chsct TCAR font proposition commune

Sabine et le CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) de la TCAR adressent un courrier à la Métropole, afin de limiter les conflits d’usages sur la rue Général Leclerc en rendant de la place aux cyclistes (notamment entre entre les rues Grand Pont et Petit de Julleville) .

Ce courrier commun (voir ci_dessous) fait suite à travail de synthèse entre deux types de transport qui avaient été artificiellement opposés… Suite aux tables rondes organisées par la Métropole en juin puis novembre 2016, nous sommes maintenant en accord sur la proposition initiale de Sabine de retirer les voitures pour laisser la place aux cyclistes…

La balle est désormais dans le camp de la Métropole

courrier commun SABINE TCAR teor

 

Filfax s’en fait l’écho avec un article « Teor à Rouen : les cyclistes et les chauffeurs finissent par avancer sur la même voie » Continuer la lecture

Voies Teor à Rouen : Sabine réclame une table ronde

Voies Teor. Les « cyclo-militants » de Sabine continuent à réclamer l’arrêt de la verbalisation et demandent l’organisation d’une table ronde.

image_content_general_20041614_20160123171147

Dans un courrier adressé au président de la Métropole, Frédéric Sanchez, et au maire de Rouen, Yvon Robert, les militants du deux-roues – qui ont rassemblé près de 150 cyclistes devant l’hôtel de ville le samedi 23 janvier dernier pour montrer leur mécontentement – demandent donc « la mise en place d’une table ronde qui regroupe, a minima, les représentants du CHSCT de la TCAR, des représentants des diverses associations de cyclistes, des usagers des transports en commun afin d’étudier collectivement le sujet ». Continuer la lecture