Archives de catégorie : Nos Actions

Actions revendicatives organisées par Sabine

Bourse aux vélos – samedi 13 juin

Des vélos pour tous ! Samedi 13 juin, place de l’Hôtel de ville à Sotteville, l’association Sabine organise une bourse aux vélos, avec le soutien de la Ville ainsi que celui de l’association Guidoline. Le principe est celui d’un dépôt-vente:

10h-13h Dépôt des vélos: amenez votre vélo (il doit être « roulable ») ou vos accessoires de vélo à vendre. La présentation d’une pièce d’identité sera obligatoire. Nous vous aiderons à déterminer un prix de vente si besoin. Si votre vélo est vendu, une participation de 3€ (vente<=50€) ou de 5€ (vente >50€) sera demandée en faveur de l’association. L’adhésion à l’association n’est pas obligatoire. Si le vélo ou accessoire n’est pas vendu, il faudra venir le(s) récupérer avant 17h.

13h30-16h30 Exposition et vente des vélos: venez voir les vélos déposés, les essayer, et trouver votre monture… Pour essayer, il faudra vous munir d’une pièce d’identité à laisser en caution.

Avant 17h: Récupération de la somme de vente ou du vélo/accessoire invendu(s).

ATTENTION: pour des raisons sanitaires, le port d’un masque sera obligatoire pour le dépôt et/ou la vente. Le respect de la distanciation physique vous sera demandée, et l’accès à l’espace de dépôt sera régulé. Les vélos déposés auront été nettoyés (guidon, selle) par nos soins. Du gel hydroalcoolique sera disponible.

https://www.facebook.com/events/276064983767393/

Urbanisme tactique pour des aménagements cyclables temporaires à Rouen : nos propositions

Les propositions concrètes de SABINE adressée à la Métropole Rouen Normandie et la ville de Rouen sur les nécessaires partages de la voirie pour un apaisement des espaces publics dans la situation post-confinement.

Contrairement au temps long habituel de la ville, cette situation inédite nous montre, à travers dèjà de nombreux exemples en France et ailleurs, qu’on peut agir vite … et bien !

Il n’existe aucune opposition juridique à de telles initiatives. Il s’agit d’un changement
d’exploitation de la voirie exigeant la prise d’un arrêté de circulation par l’autorité investie du pouvoir de police, au même titre que les autres mesures de police. Nous demandons des études en urgences à la métropole sur ces propositions et nous attendons des réponses.

[mise à jour du 3 mai] : Une première réunion à eu lieu avec la Métropole le 29 Avril et des associations (dont Sabine) : vous en trouverez ci-dessous également un compte-rendu ainsi que le communiqué de presse de notre association à l’issue de celle-ci, et celui de la Métropole. Dores et déjà, plusieurs décisions ont prises, On avance doucement … à suivre !

• Neutralisation de voies sur certains axes routiers de la Métropole permettant l’usage des modes de transports doux. La mesure sera opérationnelle dès la semaine prochaine pour la voie de droite d’Est en Ouest du quai Gaston Boulet et pour l’avenue du Mont Riboudet. Le calendrier d’application de ces mesures à d’autres axes routiers sera publié la semaine prochaine.
• La relance de la prime pour l’acquisition de vélos électriques, cargos et pliables.
• Les modalités de lancement d’un dispositif d’aide à la réparation de vélos fléché vers les réparateurs.
• La gratuité temporaire des abonnements pour l’utilisation du réseau Cy’clic.

[ mise à jour du 4 mai ] Une première voie aménagée ce lundi : à voir en image sur Tendance-Ouest

[…] quai Gaston-Boulet et avenue du Mont-Riboudet : Il s’agit du premier aménagement « tactique », c’est-à-dire profitant de la baisse du trafic routier et du déconfinement prochain pour laisser plus de place aux modes de transport doux.
[…]
Deux autres aménagements de ce type doivent être mis en place prochainement sur le territoire de la Métropole Rouen Normandie (MRN) qui doit dévoiler prochainement le calendrier. C’est notamment l’association Sabine qui a porté ces idées, présentées lors d’une réunion avec la MRN le mercredi 29 avril.

https://www.tendanceouest.com/actualite-361283-en-images-rouen-premiers-amenagements-cyclables-lies-au-deconfinement.html

Le document résumant nos propositions ci-dessous (PDF, 0,7 Mo)

urbanisme-tactique-sabine-V5

[ urbanisme-tactique-sabine-V5.pdf ]

… notre document spécifique aux « services » vélo à mettre en place (PDF)

Servives-tactique-vf

[ services-tactique-vf.pdf ]

Le Compte-rendu de la réunion du 29 avril (PDF)

CR-EXTERNE-réunion-métropole-200429

[ CR-EXTERNE-réunion-métropole-200429.pdf ]

Notre communiqué de presse du 3 mai (PDF)

cp3-5-20-version-finale

[ cp3-5-20-version-finale.pdf ]

Le Communiqué de la Métropole :


REVUE DE PRESSE :

Sur France Bleue Normandie (01/05/) : Déconfinement : l’usage du vélo encouragé par la métropole de Rouen

On vous avait mentionné, sur France Bleu Normandie, un réaménagement prochain du plan de circulation pour les vélos dans la métropole de Rouen, et des propositions d’une association locale. À l’approche du déconfinement progression à partir du 11 mai, la métropole Rouen Normandie a bien confirmé avoir pris quatre décisions en faveur des usagers de vélo dans et autour de la ville de Seine-Maritime. Avec dans l’idée d’encourager davantage de personnes à utiliser un moyen de transport propre… forcément, avec la crise sanitaire du coronavirus Covid-19 et les mesures de distanciation, les transports en commun risquent d’être quelque peu boudés.

https://www.francebleu.fr/infos/transports/deconfinement-l-usage-du-velo-encourage-par-la-metropole-de-rouen-1588344188


sur France3 Normandie (21/04) :

Installer rapidement des aménagements provisoires sur la chaussée pour réduire la place de la voiture et favoriser la pratique du vélo, voilà la demande de l’association SABINE, qui en cette fin avril 2020, s’adresse aux élus (mairie et métropole de Rouen) pour préparer « l’après-confinement ». [Elle] explique, exemples et schémas à l’appui qu’il est possible de modifier la circulation sur les grands axes rouennais.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/seine-maritime/rouen/deconfinement-rouen-association-sabine-demande-mise-place-voies-reservees-au-velo-1819100.html

lire et écouter sur Tendance Ouest (23/04) : « Métropole de Rouen. Ils veulent profiter du déconfinement pour développer les pistes cyclables »

« Nous prenons des secteurs de la ville où il n’y a pas d’aménagement cyclable existant, où il y a une grosse capacité de voirie et où il y a moins de trafic routier actuellement […]

…Outre la desserte des équipements de santé, l’association écoute aussi les doléances de nombreux cyclistes qui veulent de meilleures liaisons avec les plateaux Nord et Est, d’où une proposition d’aménagement de la route de Bonsecours. »
« L’association espère des décisions rapides d’ici le lundi 11 mai et la fin du confinement. »

https://www.tendanceouest.com/actualite-360225-metropole-de-rouen-ils-veulent-profiter-du-deconfinement-pour-developper-les-pistes-cyclables.html

une double page de Paris-Normandie (22/04) : « En Normandie, le vélo sera-t-il le moteur du déconfinement ? »

« Profitons de cette crise pour permettre de mieux partager l’espace public. Pour permettre à des citoyens qui vont se déplacer pour aller travailler ou faire des courses d’utiliser le vélo (…) tout en sécurisant leurs déplacements.

https://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/en-normandie-le-velo-sera-t-il-le-moteur-du-deconfinement-NC16728489

sur France Bleue Normandie (28/04) « Déconfinement : vers une modification du plan de circulation pour faire plus de place au vélo à Rouen »

Dans une agglomération où le trafic est dense en temps normal, « il faut trouver des solutions provisoires pour éviter que tout le monde prenne sa voiture ». Le sujet est sensible et « il ne faut pas que ce soit contre-productif » précise la directrice générale adjointe du département  « espace public et mobilité » de la métropole rouennaise. Catherine Goniot explique : « L’idée c’est de prendre de la place sur la voiture et de laisser de l’espace pour les vélos sur les grands axes et notamment sur les routes à deux fois deux voies. » Sur quels axes ? « On est en train de les identifier. Ça fait déjà un moment qu’on y travaille avec les élus pour faire des propositions qu’on va valider d’ici la fin de cette semaine ». 
[…]
Avec le déconfinement, les défenseurs du vélo ont bien l’intention de se faire entendre. « Le confinement, comme le déconfinement annoncé comme progressif, libèrent de l’espace public par une diminution de la circulation automobile » affirme Guillaume Grima pour l’association, « Nous considérons que dans le même temps, _nos concitoyens vont avoir envie de profiter du vélo qui va leur éviter les transports en commun_. Ces deux paramètres doivent inciter la métropole de Rouen à mettre en place des aménagements temporaires cyclables dans les rues avec de la peinture jaune et des balises en plastique qui pourront être modifiables une fois que la situation sera revenue à la normale. » 

https://www.francebleu.fr/infos/transports/deconfinement-velo-amenagement-rouen-1588002682
Continuer la lecture

Municipales 2020 : Sabine adresse des « pistes de réflexions » aux candidat·e·s

Les prochaines élections municipales se dérouleront les dimanche 15 et mars 2020.
Sabine a élaboré un document présentant des « pistes de réflexions » qui sera envoyé à tous les candidat·e·s. Vous le trouverez ci-dessous.
Des pistes, donc, à envisager sérieusement pour apaiser et aménager l’espace public, concevoir une politique cyclable efficace afin de favoriser, augmenter et sécuriser ces déplacements.


Le récente enquête Baromètre des villes cyclables 2019 a établi un record de réponses, preuve s’il en était besoin qu’ici comme ailleurs le sujet vélo, et plus généralement les choix en matière d’aménagements et de déplacements dans nos territoires, seront l’un des enjeux majeurs de ces élections.
Dans la métropole, ce sont 7 communes (Rouen, Sotteville, Petit-Quevilly, Mesnil-Esnard, Bonsecours, Mont Saint Aignan, Bois-Guillaume) qui seront classées, contre 2 en 2017. Ces 1600 réponses précieuses (carte des points noirs et axes à aménager en priorité) sont aussi une occasion unique d’être prises en compte par les candidats.

Candidat·e·s : pour plus d’informations, ou si vous souhaitez échanger sur ces différents sujets n’hésitez pas à nous contacter > rouensabine @ fub.fr <

Depuis 1994 (25 ans), l’association Sabine Rouen défend, en toute indépendance, l’usage du vélo comme moyen de transport idéal pour les courts trajets et travaille au développement de l’usage du vélo au quotidien et au partage de la rue entre tous les usagers de l’agglomération de Rouen.

Pistes-de-réfléxions_Municipales-2020_0108-1

[ PDF ]

Manque de places pour les vélos dans les trains normands

En octobre 2018, Sabine envoyait un courrier au président de la région Normandie pour alerter sur le manque de places prévues pour les vélos dans les nouveaux trains Omnéo commandés pour renouveler une partie du parc. Puis en février 2019 une action commune portée par plusieurs associations, dont Sabine, était organisée à Caen pour demander davantage d’emplacements pour les vélos non démontés dans les trains. L’actualité estivale vient confirmer ce que nous redoutions : les vélos ne trouvent pas leurs places dans les trains normands et certains cyclistes restent sur le quai… La situation pour les usagers vélotafeurs/pendulaires du quotidien s’aggrave aussi inexorablement depuis quelque temps …

Le 19 août, Actu76 publie « SNCF. Des cyclistes restés à quai à cause du manque de places dans les trains normands » – Selon des syndicats, des cyclistes sont refusés dans les trains à cause du manque de places. Et les nouveaux Omneo n’arrangeront rien. La Région Normandie soutient le contraire.

ll faut que les élus régionaux revoient leurs copies en prévoyant plus de places pour les vélos, car cette alternative ne fera que se développer. Malheureusement, quand on constate le nombre de places de vélos dans le nouveau matériel Omneo dont la livraison va commencer à l’automne, on se rend compte de l’insouciance des élus face aux urgences d’aujourd’hui. 

Pourtant, courant mai, nous avions reçu, enfin, une réponse du président de Région :

Réponse-H-Morin-mai-2019

(pdf)

(Vous noterez la mention manuscrite d’Hervé Morin en fin de courrier 😉

Ce courrier ne nous satisfait évidemment pas a fait l’objet d’une nouvelle réponse de la part de Sabine et des Dérailleurs de Caen, le 25 juillet dernier :

Réponse-V3Morin-juillet-2019

(pdf)

Le 14 août, c’est au tour des cheminots normands de pointer du doigt le manque de places pour les vélos dans les trains via ce communiqué de presse :

Communiqué de presse Sud Rail et Union Syndicale Solidaires – 14 août 2019

Le problème n’est pas uniquement normand mais national: A Belfort par exemple, des cyclistes en famille n’ont pas pu monter dans leur train. Tout au long de l’été on a eu écho de ces problèmes récurrents.

Marie-Eve Belorgey, son mari et sa fille devaient partir en Bretagne en train, avec les vélos, depuis Belfort. Problème : l’aire de stockage des vélos du Mulhouse-Paris était pleine. La famille a été refoulée par les deux contrôleurs, qui ont appelé la police, alors qu’ils avaient réussi à stocker les vélos sans bloquer le passage. Vacances annulées et au moins 300 euros perdus.

Enfin le 19 août, c’est au tour de l’association CycloTransEurope de publier un communiqué de presse qui en appelle à la Ministre de la Transition Écologique et Solidaire et des Transports, Elisabeth Borne :

Communiqué de presse CycloTransEurope à Elisabeth Borne

un article de 20 minutes : Transports: Quand vouloir embarquer son vélo dans le train vire au cauchemar« Embarquer son vélo dans le train pour partir en vacances se révèle, sur bien des destinations, une équation impossible. Après un « été infernal », l’association de cyclotourisme CycloTransEurope presse la SNCF d’agir »

Les tensions sont le résultat de deux courbes qui se croisent, lance Olivier Schneider, président de la FUB (Fédération française des usagers de la bicyclette). « La première est l’augmentation du nombre de Français à vouloir se passer de voiture et à se reporter sur le vélo ou le train en cherchant parfois à combiner les deux. » Et l’été, le long des véloroutes françaises, de plus en plus fréquentées, ça coince. « Certaines situations sont absurdes, reprend Olivier Schneider. Une administratrice de la FUB s’est par exemple retrouvée à attendre le seul TER qui relie Lyon à Tours – pour passer de la véloroute de la ViaRhônaà celle de la Loire à vélo – avec vingt cyclistes sur le quai. Il n’a que six crochets  » vélo  » dans le train et ils étaient tous déjà occupés. »

De nombreux touristes à vélo, plus nombreux encore en été, viennent gonfler le nombre de cyclistes qui montent dans les trains pour leurs trajets quotidiens, ce qui n’est pas déjà toujours très simple. Visiblement le problème n’a pas été anticipé partout. En tout cas, pas en Normandie. Pour un pays qui s’enorgueillit d’être le deuxième plus visité au monde par les cyclotouristes, il reste beaucoup de chemin à faire pour que chacun trouve une place avec son vélo pour se rendre sur son lieu de destination…

Continuer la lecture

Retour sur l’action train+vélo à Caen

Forte mobilisation des associations cyclistes et des médias en ce samedi 23 février à Caen pour demander davantage de places pour les vélos dans les trains. La lettre de Sabine envoyée le 18 octobre 2018 au président de région était restée sans réponse; les Dérailleurs de Bayeux avaient décidé de remettre un nouveau courrier co-signé par 13 associations (dont Sabine) au Conseil Régional de Caen.

Rassemblement des vélos devant la gare de Caen
Rassemblement des vélos devant la gare de Caen

Rendez-vous était donc pris à 14h ce samedi à la gare de Caen pour aller, à vélo, jusqu’au siège du Conseil Régional à l’Abbaye aux Dames. 3 membres de Sabine avaient répondu présents et fait le déplacement en train avec leur vélo évidemment.

Quelques consignes avant le départ…
Quelques mots de l’eurodéputée Karima Delli…
Le cortège entre la gare et le Conseil Régional
DER-action-train-vélo-courrier-Morin


La Région qui, dans un premier temps, n’avait pas prévu de recevoir les représentants des associations a perçu l’intérêt des médias, bien présents lors de cette action et a finalement accepté de recevoir une petite délégation composée de représentants de Dérailleurs (Caen, Bayeux), SABINE (Rouen), MDB (Paris) et Cyclotranseurope (Paris), accompagnée de l’eurodéputée Karima DELLI, en charge des transports et du tourisme, qui a remis le courrier signé par les 13 associations à un conseiller régional de la majorité, Marc MILLET, accompagné d’un membre du cabinet d’Hervé MORIN.

Continuer la lecture

Sabine demande (toujours) une charte de concertation entre la Métropole et les associations d’usagers

Suite aux résultats du Baromètre des villes cyclables, notre association a rédigé ce jour un communiqué de presse : « Vers une charte de concertation avec la Métropole Rouen Normandie ? » (à retrouver dans son intégralité dans le pdf ci-dessous)

« Les cyclistes de la Métropole ont répondu présents au Baromètre des villes cyclables[,] s’intéressent donc à la cyclabilité de leur ville, et veulent se faire entendre. Comme cela était déjà le cas lors de l’enquête réalisée dans le cadre de la concertation sur le PLUi (Plan Local d’Urbanisme intercommunal) par la métropole en 2016, avec plus de 1000 contributions et dont la conclusion était : “la difficulté à circuler à vélo dans la Métropole s’est exprimée avec force en juin dernier lors de la concertation sur le Diagnostic ».

Depuis 1994, l’association Sabine tente de faire entendre la voix des cyclistes et de faire comprendre que le vélo est avant tout un moyen de déplacement qui doit trouver sa place dans l’espace public. Pourtant, la Métropole semble hermétique aux demandes des usagers. Malgré les multiples contributions de l’association lors des concertations, parfois en jonction avec d’autres citoyens (récemment par exemple, avec les commerçants de l’avenue de Bretagne à propos de sa nouvelle piste), les revendications restent lettre morte et les projets sont réalisés en totale contradiction avec les recommandations du CEREMA ou les obligations de la loi LAURE. Le Baromètre de la FUB témoigne d’ailleurs de ce sentiment, attribuant la note piteuse de 2,4 sur 6 à « l’écoute des pouvoirs publics locaux » sur la question du vélo.
[…]
L’association Sabine, forte des résultats de ce Baromètre comme écho de la voix des usagers, demande à ce qu’une charte de concertation soit signée entre la Métropole et les associations d’usagers, de sorte que ces derniers puissent apporter leur expertise d’usage dès l’élaboration des projets, et non pas lors de pseudo-concertations sur des projets déjà trop avancés qui ne peuvent être amendés qu’à la marge.
Le vélo doit être remis au coeur du schéma de mobilité de la Métropole, sans quoi elle continuera à accuser un retard de plus en plus criant vis à vis des autres métropoles sans parvenir à faire sa mutation en territoire apaisé et respirable. […]

com_barometre_charte_concertation

[PDF]

 

quelques liens :

Sabine fait le point

Depuis des années les politiques cyclables de notre territoire sont régulièrement critiquées par les usagers de la bicyclette en ville et notamment les aménagements de l’espace public dédiés aux vélo.

En cette année 2018, notre association souhaite présenter ses remarques sur la nouvelle version du projet T4, sur les erreurs et inepties de l’Avenue de Bretagne, de la côte de Canteleu mais aussi profiter de la Cop21 locale pour afficher des projets, à même de faire avancer le confort du déplacement à vélo, outil d’apaisement des déplacements, et d’amélioration de la santé des habitants.

Sabine a présenté mercredi 17 janvier ses contributions à une future politique cyclable et demandes face à des réalités dysfonctionnantes .

Un article de tendance Ouest à lire ici : « Rouen : les cyclistes veulent de meilleurs aménagements »  Continuer la lecture

Les cyclistes ont ramené vos courses à vélo

Sabine était sur le pont samedi lors de la braderie pour l’opération « Les cyclistes ramènent vos courses à vélo« .

Les cyclistes ramènent vos courses à vélo

La météo peu clémente n’a pas découragé les plus téméraires de l’association qui ont participé à cette animation. Un grand merci à eux !

Continuer la lecture

Braderie de Rouen : Les cyclistes ramènent vos courses à vélo !

La braderie d’automne de Rouen se tiendra du vendredi 8 au samedi 9 septembre 2017 en centre ville. A cette occasion, l’association SABINE vous propose de porter vos achats à vélo jusqu’à votre moyen de transport (lieu de stationnement, arrêt de bus/métro, gare).

Par expérience, on sait que les braderies amènent beaucoup de monde en centre-ville. l’occasion, donc, pour nous, de faire une petite opération promotion … du vélo, et de tisser des liens, que nous espérons durables, avec les commerçants de L’OCAR  (Office de Commerce et d’Artisanat de Rouen) qui organise la braderie.
Vélo et commerce peuvent et doivent faire bon ménage, tous deux ont à y gagner !

Rendez-vous au carrefour Boudin / rue aux Juifs le samedi 9 septembre de 15h à 18h. Continuer la lecture

Cohabitation cyclistes – chauffeurs de bus

Régulièrement, des problèmes de cohabitation entre cyclistes et chauffeurs de bus sont évoqués, (indépendamment du problème spécifique des voies TEOR).

Un fichier collaboratif a été créé afin que toutes celles et tous ceux qui sont confrontés à ce genre de problème puissent mentionner les dates, lieux et bus incriminé ; vous pouvez le compléter en cliquant sur ce lien
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1jpqHlxDo3U80SXP_H3_Ym5alolsJ4_YkyVPOWQnZjKY/edit#gid=0

Continuer la lecture