Archives de l’auteur : chrcub

Manque de places pour les vélos dans les trains normands

En octobre 2018, Sabine envoyait un courrier au président de la région Normandie pour alerter sur le manque de places prévues pour les vélos dans les nouveaux trains Omnéo commandés pour renouveler une partie du parc. Puis en février 2019 une action commune portée par plusieurs associations, dont Sabine, était organisée à Caen pour demander davantage d’emplacements pour les vélos non démontés dans les trains. L’actualité estivale vient confirmer ce que nous redoutions : les vélos ne trouvent pas leurs places dans les trains normands et certains cyclistes restent sur le quai… La situation pour les usagers vélotafeurs/pendulaires du quotidien s’aggrave aussi inexorablement depuis quelque temps …

Le 19 août, Actu76 publie « SNCF. Des cyclistes restés à quai à cause du manque de places dans les trains normands » – Selon des syndicats, des cyclistes sont refusés dans les trains à cause du manque de places. Et les nouveaux Omneo n’arrangeront rien. La Région Normandie soutient le contraire.

ll faut que les élus régionaux revoient leurs copies en prévoyant plus de places pour les vélos, car cette alternative ne fera que se développer. Malheureusement, quand on constate le nombre de places de vélos dans le nouveau matériel Omneo dont la livraison va commencer à l’automne, on se rend compte de l’insouciance des élus face aux urgences d’aujourd’hui. 

Pourtant, courant mai, nous avions reçu, enfin, une réponse du président de Région :

Réponse-H-Morin-mai-2019

(pdf)

(Vous noterez la mention manuscrite d’Hervé Morin en fin de courrier 😉

Ce courrier ne nous satisfait évidemment pas a fait l’objet d’une nouvelle réponse de la part de Sabine et des Dérailleurs de Caen, le 25 juillet dernier :

Réponse-V3Morin-juillet-2019

(pdf)

Le 14 août, c’est au tour des cheminots normands de pointer du doigt le manque de places pour les vélos dans les trains via ce communiqué de presse :

Communiqué de presse Sud Rail et Union Syndicale Solidaires – 14 août 2019

Le problème n’est pas uniquement normand mais national: A Belfort par exemple, des cyclistes en famille n’ont pas pu monter dans leur train. Tout au long de l’été on a eu écho de ces problèmes récurrents.

Marie-Eve Belorgey, son mari et sa fille devaient partir en Bretagne en train, avec les vélos, depuis Belfort. Problème : l’aire de stockage des vélos du Mulhouse-Paris était pleine. La famille a été refoulée par les deux contrôleurs, qui ont appelé la police, alors qu’ils avaient réussi à stocker les vélos sans bloquer le passage. Vacances annulées et au moins 300 euros perdus.

Enfin le 19 août, c’est au tour de l’association CycloTransEurope de publier un communiqué de presse qui en appelle à la Ministre de la Transition Écologique et Solidaire et des Transports, Elisabeth Borne :

Communiqué de presse CycloTransEurope à Elisabeth Borne

un article de 20 minutes : Transports: Quand vouloir embarquer son vélo dans le train vire au cauchemar« Embarquer son vélo dans le train pour partir en vacances se révèle, sur bien des destinations, une équation impossible. Après un « été infernal », l’association de cyclotourisme CycloTransEurope presse la SNCF d’agir »

Les tensions sont le résultat de deux courbes qui se croisent, lance Olivier Schneider, président de la FUB (Fédération française des usagers de la bicyclette). « La première est l’augmentation du nombre de Français à vouloir se passer de voiture et à se reporter sur le vélo ou le train en cherchant parfois à combiner les deux. » Et l’été, le long des véloroutes françaises, de plus en plus fréquentées, ça coince. « Certaines situations sont absurdes, reprend Olivier Schneider. Une administratrice de la FUB s’est par exemple retrouvée à attendre le seul TER qui relie Lyon à Tours – pour passer de la véloroute de la ViaRhônaà celle de la Loire à vélo – avec vingt cyclistes sur le quai. Il n’a que six crochets  » vélo  » dans le train et ils étaient tous déjà occupés. »

De nombreux touristes à vélo, plus nombreux encore en été, viennent gonfler le nombre de cyclistes qui montent dans les trains pour leurs trajets quotidiens, ce qui n’est pas déjà toujours très simple. Visiblement le problème n’a pas été anticipé partout. En tout cas, pas en Normandie. Pour un pays qui s’enorgueillit d’être le deuxième plus visité au monde par les cyclotouristes, il reste beaucoup de chemin à faire pour que chacun trouve une place avec son vélo pour se rendre sur son lieu de destination…

Continuer la lecture

Aménagements cyclables à réaliser sur le plateau Est de Rouen

Lors de notre rendez-vous mensuel avec les cyclistes qui s’est tenu en mars dernier au Mesnil-Esnard, beaucoup de thèmes ont été évoqués, dont celui du manque d’infrastructures cyclables sur le plateau allant de Bonsecours au département de l’Eure ainsi que sa liaison avec Rouen.

Avec la participation de l’association « Plein Air », nous avons donc analysé tout cela et rédigé un document répertoriant par secteur les aménagements qui nous paraissent essentiels à réaliser ainsi que des préconisations pour que les cyclistes puissent enfin circuler en sécurité.

Ce document s’intéresse principalement à :

  • la liaison principale entre Rouen et les plateaux dans les deux sens (Bonsecours, Mesnil Esnard)
  • une liaison entre Mesnil-Esnard et St-Léger-du-Bourg-Denis(avec une alternative en utilisant l’ex-D138)
  • la desserte sur le plateau inter-communes de Bonsecours, Le Mesnil-Esnard, Franqueville-Saint-Pierre et Boos.
  • la liaison de Franqueville-Saint-Pierre à Pîtres, via Saint-Aubin-Celloville et Ymare (avec une alternative à la D95)
  • la spécificité de la desserte des nombreux établissements scolaires du plateau
  • d’autres itinéraires de liaison importants pour rejoindre le plateau.

Toutes vos remarques concernant ces propositions, ou les vôtres, sont les bienvenues !

L’intégralité de ce document est à retrouver ici :

Aménagements-cyclables-Plateau-Est-de-Rouen

[télécharger le pdf]

Tests d’éclairage vélo

Pour la deuxième année consécutive, la commission d’éclairage de la FUB, en partenariat avec le laboratoire de Technologie Innovantes de l’IUT de Soissons-Cuffies, a testé 21 nouveaux dispositifs d’éclairages avant et arrière pour vélo.

Les tests ont été effectués en deux étapes. Le laboratoire de l’IUT a procédé à des mesures de performances techniques des produits sélectionnés. Ils ont été complétés par des tests sur le terrain par des cyclistes durant tout l’hiver 2018/2019.

Les résultats de ces tests sont disponibles sur le site de la FUB : https://www.fub.fr/tests-eclairages

Ils sont accompagnés de conseils pour bien choisir son type d’éclairage, ainsi que les portraits des testeurs/euses terrain : https://www.fub.fr/moi-velo/ma-securite/equipement/eclairage/commission-eclairage-fub#overlay-context=tests-eclairages-fub

Il est essentiel de bien choisir le matériel qui correspond à son profil d’usage (ville ou hors agglomération). A vélo, être vu, c’est vital !

Fête du vélo 2019 – bilan

Cette année, pour cause d’Armada imminente, la métropole n’était pas en mesure d’organiser une fête du vélo telle que nous en avons connues en 2017 et 2018, faute de personnel et de matériel. Mais SABINE tenait absolument à honorer ce rendez-vous cycliste qui a lieu chaque année le premier week-end de juin. L’association a donc relevé le défi, seule.

Bourse aux vélos d’occasion

La traditionnelle bourse aux vélos a été avancée au samedi 11 mai, pour des raisons de disponibilité de barrières (elles étaient toutes réquisitionnées 15 ajours avant le début de l’Armada), et pour qu’elle coïncide avec la braderie de printemps. Elle s’est tenue, comme lors de la braderie d’automne, place de la Pucelle. 56 vélos déposés, une trentaine vendus, le succès est toujours au rendez-vous !

Les vélos à vendre sont déposés et rangés le matin…
Les essais et les ventes s’enchaînent…

Projection du film « Why we cycle »

Vendredi 31 mai avait lieu, à l’auditorium du Musée des Beaux Arts, la projection du documentaire néerlandais « Why we cycle » devant un public assidu, suivie d’une discussion avec Stein van Oosteren, président de l’association francilienne FARàvélo et porte-parole du Collectif Vélo Ile-de-France. Quelques élus avaient répondu présents à l’invitation de l’association : Laurence Renou, 2è adjointe à la mairie de Sotteville-lès-Rouen, Manuel Labbé, adjoint à la mairie de Rouen et Cyrille Moreau, vice président de la Métropole Rouen Normandie.

Vous pouvez lire ses quelques remarques sur l’aménagement ici https://twitter.com/LCyclable/status/1134421374829830144

Stein van Oosteren

Atelier réparation

Place Saint-Marc, ce dimanche matin ensoleillé, est l’occasion de discuter de tout (surtout vélo !) avec les passants s’affairant autour du marché. Clés en main, c’est aussi l’occasion de faire quelques réglages tout en discutant avec les cyclistes. On y règle la selle des vélos des enfants pour qu’ils soient à la hauteur de la chasse au trésor de l’après-midi !

Réglages en cours…

Chasse au trésor

Dimanche après-midi, à 14h le top départ de la chasse aux trésors a été lancé. Une dizaine d’équipes composées d’enfants de 5 à 13 ans et de leurs parents se sont lancées dans les rues de Rouen à la recherche du trésor des pirates. L’occasion de découvrir en famille et entre amis les nouveaux aménagements cyclables de la ville tout en s’amusant. Au programme, de nombreuses énigmes à résoudre et un dur combat à mener contre Tonio Barbe Rouge pour gagner son trésor.

Enigme à résoudre….
Chasse au trésor

Balade pique-nique

Une vingtaine de cyclistes venus des quatre coins de la Métropole et équipés de tout type de vélos (vélos de ville, VAE, tandem couché, vélo couché, VTT etc) ont parcouru une quarantaine de kilomètres sous un soleil de plomb et une chaleur estivale. La pause pique-nique s’est effectuée à Saint Jacques sur Darnétal, à proximité d’une foire-à-tout où l’un des participants a déniché une superbe boule à facettes. Une perte de pédale puis une crevaison ont donné du fil à retordre à nos meilleurs réparateurs… Mais la bonne humeur et les sourires sont restés jusqu’au retour à Rouen.

Le parcours suivi…
Ambiance boule à facettes…
Pause pique-nique
Atelier réparation improvisé…
A bicyclette…

Goûter de clôture

Les participants aux chasses au trésor et à la balade se sont retrouvés pour le goûter sur l’esplanade du Musée des Beaux Arts, en compagnie d’une cinquantaine de « cyclothécaires » qui faisaient étape à Rouen ce jour-là. Merci à la boulangerie Osmont pour ses délicieux gâteaux et à Biocoop pour l’animation « smoocyclette »… Merci aussi à toutes celles et ceux qui ont participé à la préparation et à la réalisation de toutes ces animations. Et enfin, un grand merci à tous les participants. Vos sourires, votre bonne humeur, votre soutien nous vont droit au coeur…

Goûter de clôture !
PDF Embedder requires a url attribute

La fête du vélo 2019 vue par Paris-Normandie

https://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/un-specialiste-neerlandais-du-velo-donne-son-avis-sur-la-place-reservee-aux-cyclistes-a-rouen-EG15130062

Retour sur l’action train+vélo à Caen

Forte mobilisation des associations cyclistes et des médias en ce samedi 23 février à Caen pour demander davantage de places pour les vélos dans les trains. La lettre de Sabine envoyée le 18 octobre 2018 au président de région était restée sans réponse; les Dérailleurs de Bayeux avaient décidé de remettre un nouveau courrier co-signé par 13 associations (dont Sabine) au Conseil Régional de Caen.

Rassemblement des vélos devant la gare de Caen
Rassemblement des vélos devant la gare de Caen

Rendez-vous était donc pris à 14h ce samedi à la gare de Caen pour aller, à vélo, jusqu’au siège du Conseil Régional à l’Abbaye aux Dames. 3 membres de Sabine avaient répondu présents et fait le déplacement en train avec leur vélo évidemment.

Quelques consignes avant le départ…
Quelques mots de l’eurodéputée Karima Delli…
Le cortège entre la gare et le Conseil Régional
DER-action-train-vélo-courrier-Morin


La Région qui, dans un premier temps, n’avait pas prévu de recevoir les représentants des associations a perçu l’intérêt des médias, bien présents lors de cette action et a finalement accepté de recevoir une petite délégation composée de représentants de Dérailleurs (Caen, Bayeux), SABINE (Rouen), MDB (Paris) et Cyclotranseurope (Paris), accompagnée de l’eurodéputée Karima DELLI, en charge des transports et du tourisme, qui a remis le courrier signé par les 13 associations à un conseiller régional de la majorité, Marc MILLET, accompagné d’un membre du cabinet d’Hervé MORIN.

Continuer la lecture

Intermodalité trains-vélos

La région Normandie lance lundi 5 novembre des états généraux de la mobilité qui se dérouleront sur toute l’année 2019.

https://www.normandie.fr/les-etats-generaux-de-la-mobilite

Les nouveaux trains commandés par la région (« train grand confort OMNEO Premium« ) compteraient seulement 3 places (crochet) vélo par train, soit 6 pour une rame double de 1 000 voyageurs ! (*)

(un aperçu de la brochure de ce que propose Bombardier (source))
« C’est ce qu’on nous a demandé », livre un responsable de Bombardier lors de la visite de Presse à Crespin le 16 octobre.

Nous avons donc envoyé un courrier au président de la région Normandie dans l’espoir d’en savoir davantage.

courrier à région trains oct18

(*) sur les trains notamment circulant habituellement et quotidiennement sur la ligne LH<>Rouen<>Paris on a actuellement  : Continuer la lecture

Bilan fête du vélo 2018

Deuxième édition pour cette fête du vélo qui s’est déroulée les samedi 2 et dimanche 3 juin sous un soleil de plomb. Beaucoup de monde, comme l’an dernier. Et un public enthousiaste et varié qui a répondu présent à toutes les animations proposées par Sabine. Petite rétrospective en photos…

Bourse aux vélos

7ème édition de la bourse aux vélos initiée par Sabine. Même endroit que l’année dernière, rue Jeanne d’Arc, avec un stand un peu plus grand. Mais c’était encore trop petit car 57 vélos ont été déposés, ainsi que 2 accessoires vélo ! 42 vélos ont trouvé preneur, soit 71 %, un record, à des prix allant de 10 à 130 €.

Bourse aux vélos d’occasion

Une partie de l’association sur le stand de la bourse aux vélos

Continuer la lecture

Annonces plan vélo : les communiqués de la Métropole (et de Sabine!)

Mercredi 23 mai, la Métropole Rouen Normandie a tenu une conférence de presse pour annoncer du nouveau du côté du vélo dans la Métropole, avec une série de mesures, et publié un communiqué de presse intitulé « La Métropole affirme une politique cyclable ambitieuse pour faire franchir une étape au territoire« . De plus , un chargé de la politique cyclable a été nommé.

Sabine réagit en publiant à son tour ce jour le communiqué de presse ci-dessous  :

communiqué plan vélo mai18

[pdf]

L’heure est donc à l’optimiste à quelques jours de la fête du vélo !

(le communiqué de la Métropole complet ici)

La Métropole  y « [réaffirme] son soutien au développement de la pratique du vélo en définissant une politique cyclable ambitieuse et des engagements concrets » en constatant la faible part modale du vélo (1% sur le territoire ; 2,5% dans l’intra-boulevard rouennais),  l’objectif affiché étant « d’atteindre 5% en 5 ans. »

« Avant la fin de l’année, trois chantiers concrets sont engagés […] :
– Aide à l’acquisition d’un vélo à assistance électrique (VAE), d’un vélo pliable ou d’un vélo cargo […]
– Apaiser les centres-villes et les centres-bourg en favorisant le partage de la voirie […]
– Accélérer la création d’aménagement cyclables et intégrer leur prise en compte dans chaque projet de voirie […]
La Métropole souhaite investir 10 millions d’euros par an pour améliorer la cohabitation piétons/cyclistes/automobilistes soir 20 euros par an, plus du double des préconisations des associations (10€ par an et par habitants) »

Continuer la lecture

Modification du projet T4 : toujours pas de réponse de la préfecture…

En janvier dernier, nous interpellions la préfecture au sujet des modifications majeures apportées au projet de la future ligne T4, notamment sur les reculs quasi systématiques du projet sur la rive droite (par rapport au projet initial validé par le commissaire enquêteur) qui sont, pour les cyclistes :

  • la disparition complète des aménagements spécifiques aux cycles.
  • l’illisibilité totale de la place du cycle sur l’espace public.
  • des zones de grands dangers.

N’obtenant pas de réponse, nous avons renvoyé un courrier le mois dernier (voir ci-dessous) … resté lui aussi sans réponse…

courrier à préfète avril18
[pdf]

 

Les questions posées par Sabine sont-elles si embarrassantes pour que personne ne prenne le temps d’y répondre  ?

(exemple : projet initial vs projet modifié, secteur Cauchoise : les voies dédiées vélos disparaissent)

Continuer la lecture

Fête du vélo 2018 à Rouen et Métropole avec Sabine

Comme en 2017, la Métropole met le vélo à l’honneur avec la Fête du vélo qui aura lieu du 28 mai au 3 juin (programme complet pdf) . Dans ce cadre, Sabine propose plusieurs animations :

  • une rencontre/débat le mercredi 30 mai à l’atelier de la COP21, 21 rue du Général Giraud, à partir de 18h30 dont le thème est  « le vélo au quotidien » : aller au travail, faire ses courses etc… [page événement Facebook]
  • le samedi 2 juin : une bourse aux vélos d’occasion , rue Jeanne d’Arc (à l’angle de la rue aux Ours). Venez déposer les vélos que vous souhaitez vendre (de tout type, mais en état de marche) ainsi que les accessoires entre 11h et 13h, munis d’une pièce d’identité. La vente des vélos aura lieu entre 13h et 16h. Une participation de 3 € sera demandée (au vendeur) si la vente est réalisée.
    [page événement Facebook]

  • toujours le samedi 2 juin, un spectacle théâtral « Pignon sur Rue » sera proposé par La Littoralité Francophone vers 17h à proximité du stand Sabine, rue Jeanne d’Arc. (gratuit)

Continuer la lecture

Détails des précieux résultats locaux du baromètre cyclable de la FUB

Dans la Métropole, 22 communes ont eu des réponses au grand questionnaire « Baromètre des villes cyclables » de la FUB. Celui-ci avait pour but de prendre connaissance des points forts et des points faibles par commune de pratique vélo, des profils des répondants et des préconisations les plus citées, ainsi que des commentaires et points noirs :

  • mieux cerner les attentes des cyclistes
  • effectuer un diagnostic de chaque ville
  • relever les points de blocage à la pratique du vélo sur chaque territoire

La Fub précise :

Les résultats de l’édition 2017 du Baromètre des villes cyclables sont sans aucune ambiguïté : les villes françaises ont des efforts significatifs à faire pour permettre à leurs habitants de se déplacer à vélo confortablement et en sécurité. La future Loi d’orientation des mobilités doit donner une impulsion nationale aux politiques cyclables locales. En particulier, le Plan vélo annoncé par la Ministre des Transports doit inciter les villes de France à enfin investir sérieusement dans les infrastructures cyclables.

Dans sa catégorie (ville de 100 à 200000 habitant), Rouen se classe 18ème sur 31, loin derrière Caen (6ème) et Le Havre (7ème) avec 2.83 (climat « plutôt défavorable »). Quant à Sotteville-lès-Rouen … avant-dernière du classement des villes de sa catégorie et du classement total ! (moins de 2 = « très défavorable »)

Même si chez nous les points faibles sont donc beaucoup plus nombreux que les points forts (voir les détails ici) , … tout reste donc à faire pour la Métropole et les communes !
On pourra utilement et pour comparaison jeter un œil aux résultats des autres villes françaises (et nos voisines normandes qui font mieux) de taille équivalente, pour mesurer les différences qui nous séparent…
En espérant que ces données précises et précieuses sur les attentes des cyclistes de l’agglo (et particulièrement les usagers du secteur rouennais), leurs commentaires, leurs besoins et préconisations, et ceci avec une vraie concertation avec les usagers et l’expertise des associations, aide à former un socle solide pour une (enfin) vraie politique cyclable sur notre territoire.

(voir aussi un article Paris-Normandie : « La Métropole de Rouen [Cyrille Moreau, Élu à Rouen et vice-président] réagit au Baromètre des villes cyclables » )

Continuer la lecture

Flashs info NRJ

Il y a quelques jours, Sabine était invitée dans les studios d’NRJ Rouen pour parler vélo. Retrouvez les enregistrements ici :

 

(source image)

Aménagements cyclables de l’été : dépassés avant d’avoir vu le jour ou carrément passés à la trappe

L’euphorie et les beaux discours entendus ces derniers mois et lors de la fête du vélo en juin ont rapidement laissé place à un sentiment amer pour celles et ceux qui font la promotion du vélo comme mode de déplacement, comme Sabine le fait depuis plus de 20 ans sur le territoire métropolitain. En effet, en plein cœur de l’été, nous avons appris que le chantier de l’aménagement de l’avenue de Bretagne démarrerait contre toute attente en août (l’article ici ).

Future cohabitation piétons, cyclistes et terrasses…

Continuer la lecture

La foire St Romain à vélo

Les fléchages vélo en direction du bassin St Gervais où se tient la foire St Romain sont les grands oubliés de cette édition 2017. Sabine a donc pris l’initiative de le faire…

Sabine vous emmène à la foire St Romain

Fléchage foire St Romain

Continuer la lecture

Quand Rouen magazine parle du vélo….

Une couverture et rien de moins que 4 pages (p. 3 à 7) pour évoquer « la petite reine » à Rouen :

On peut regretter le cliché porté en couverture : un homme sportif qui embrasse son VTT… On aurait préféré un·e cycliste effectuant une trajet utilitaire (travail, courses, rendez-vous etc.) habillé·e normalement, comme en page 5, comme on en croise tous les jours à Rouen. Mais certains clichés ont la vie dure….

Le premier article aligne des kilomètres d’aménagements et d’arceaux. On peut annoncer des tas de kilomètres. Quand il y a un manque de qualité ou de continuité, cela n’incite pas les cyclistes les moins aguerris à utiliser leurs vélos pour leurs trajets quotidiens. Et, c’est bien ce qui pêche à Rouen. Pas de maillage au-delà des boulevards en direction de la proche périphérie. Lorsque l’on sait que jusqu’à 7 km de trajet, c’est le vélo qui est le moyen de transport le plus rapide en ville, cela laisse une marge de progression énorme sur l’agglomération. On pourrait dépasser les 2% de part modale si seulement les aménagements étaient bien pensés, qualitatifs et continus. Continuer la lecture