Sotteville-lès-Rouen sur la voie de l’apaisement

La Ville de Sotteville-lès-Rouen prend (enfin) le virage de l’apaisement en mettant en place dans les prochains mois des mesures qui vont dans le bon sens :

Dès le mois de juin 2019, la mise en place d’un large périmètre en zone 30 (à terme, 90% des rues sottevillaises devraient être concernées) , accompagné de doubles sens cyclables, sas vélos, tourne-à-droite cycliste (cédez le passage cycliste au feu) et l’installation d’arceaux dans les lieux publics et lieux d’attraction forte ainsi que des « équipements de stationnement à l’entrée des écoles de la commune et à l’intérieur même des cours ».

Sotteville qui part de très loin : pour rappel la ville était classée avant-dernière du Baromètre FUB !

Sabine continuera bien sur de travailler et de proposer son expertise à la municipalité, pour accompagner ces changements attendus. A suivre !

[…] nous allons ainsi mettre en place un groupe de travail chargé de réaliser le « code de la rue sottevillaise ». » Conviés à une réunion d’information en mairie le 30 mars dernier, les habitants du premier secteur « zone 30 » ont confirmé leur attachement à ce projet. « Nous avons pu constater avec une grande satisfaction que les enjeux de développement durable, de mobilité douce, de promotion de la pratique du vélo, de santé et de sécurisation de la circulation étaient partagé par tous » insiste Alexis Ragache
En rééquilibrant les « rapports de force », la ville apaisée doit favoriser le développement des mobilités dites douces et actives, et particulièrement l’utilisation du vélo. La mise en place de zones 30 permet par exemple la généralisation du double sens cyclable. Cette spécificité du code de la route autorise les cyclistes à circuler à double sens dans les rues en sens unique pour les automobiles. D’autres aménagements tels que les sas vélo aux abords des feux tricolores, les « tout droit » ou encore les « tourne à droite » pourront également être signalisés pour faciliter la circulation des vélos.
« En plus des nécessaires infrastructures, nous travaillons à favoriser l’accueil du vélo en assurant la promotion de ce mode de déplacement » poursuit Luce Pane. 42 arceaux équipent ainsi la nouvelle place de l’Hôtel de ville. Les lieux publics et lieux d’attraction forte (bibliothèque municipale, pôles commerciaux…) vont aussi se voir doter d’arceaux. Quant aux écoles, elles vont progressivement bénéficier d’équipements de stationnement à l’entrée mais aussi à l’intérieur même des cours. « L’objectif est de favoriser le stationnement sécurisé des écoliers et personnels mais aussi de permettre la conduite de projets pédagogiques en lien avec la pratique du cycle. »

Dossier à lire dans le magazine municipal de mai :