Sabine demande (toujours) une charte de concertation entre la Métropole et les associations d’usagers

Suite aux résultats du Baromètre des villes cyclables, notre association a rédigé ce jour un communiqué de presse : « Vers une charte de concertation avec la Métropole Rouen Normandie ? » (à retrouver dans son intégralité dans le pdf ci-dessous)

« Les cyclistes de la Métropole ont répondu présents au Baromètre des villes cyclables[,] s’intéressent donc à la cyclabilité de leur ville, et veulent se faire entendre. Comme cela était déjà le cas lors de l’enquête réalisée dans le cadre de la concertation sur le PLUi (Plan Local d’Urbanisme intercommunal) par la métropole en 2016, avec plus de 1000 contributions et dont la conclusion était : “la difficulté à circuler à vélo dans la Métropole s’est exprimée avec force en juin dernier lors de la concertation sur le Diagnostic ».

Depuis 1994, l’association Sabine tente de faire entendre la voix des cyclistes et de faire comprendre que le vélo est avant tout un moyen de déplacement qui doit trouver sa place dans l’espace public. Pourtant, la Métropole semble hermétique aux demandes des usagers. Malgré les multiples contributions de l’association lors des concertations, parfois en jonction avec d’autres citoyens (récemment par exemple, avec les commerçants de l’avenue de Bretagne à propos de sa nouvelle piste), les revendications restent lettre morte et les projets sont réalisés en totale contradiction avec les recommandations du CEREMA ou les obligations de la loi LAURE. Le Baromètre de la FUB témoigne d’ailleurs de ce sentiment, attribuant la note piteuse de 2,4 sur 6 à « l’écoute des pouvoirs publics locaux » sur la question du vélo.
[…]
L’association Sabine, forte des résultats de ce Baromètre comme écho de la voix des usagers, demande à ce qu’une charte de concertation soit signée entre la Métropole et les associations d’usagers, de sorte que ces derniers puissent apporter leur expertise d’usage dès l’élaboration des projets, et non pas lors de pseudo-concertations sur des projets déjà trop avancés qui ne peuvent être amendés qu’à la marge.
Le vélo doit être remis au coeur du schéma de mobilité de la Métropole, sans quoi elle continuera à accuser un retard de plus en plus criant vis à vis des autres métropoles sans parvenir à faire sa mutation en territoire apaisé et respirable. […]

com_barometre_charte_concertation

[PDF]

 

quelques liens :