Sabine fait le point

Depuis des années les politiques cyclables de notre territoire sont régulièrement critiquées par les usagers de la bicyclette en ville et notamment les aménagements de l’espace public dédiés aux vélo.

En cette année 2018, notre association souhaite présenter ses remarques sur la nouvelle version du projet T4, sur les erreurs et inepties de l’Avenue de Bretagne, de la côte de Canteleu mais aussi profiter de la Cop21 locale pour afficher des projets, à même de faire avancer le confort du déplacement à vélo, outil d’apaisement des déplacements, et d’amélioration de la santé des habitants.

Sabine a présenté mercredi 17 janvier ses contributions à une future politique cyclable et demandes face à des réalités dysfonctionnantes .

Un article de tendance Ouest à lire ici : « Rouen : les cyclistes veulent de meilleurs aménagements » 

L’association Sabine, qui défend les cyclistes de l’agglomération rouennaise (Seine-Maritime), s’est réunie mercredi 17 janvier 2018 pour demander une meilleure prise en compte de la place des vélos en ville. Elle souhaite notamment la mise en place d’une charte de concertation avec la métropole de Rouen.

Face aux bouchons et aux difficultés pour se stationner en ville, les Rouennais sont de plus en plus nombreux à prendre leur vélo pour se déplacer, notamment pour aller au travail. Si la demande est là, l’association Sabine, qui défend les cyclistes, regrette le manque d’implication de la part des élus locaux dans ce dossier.

« Les perspectives d’évolution à moyen terme sont plutôt faibles », affirme Guillaume Grima, membre de l’association Sabine, au cours d’une réunion de début d’année, mercredi 17 janvier 2018 à Rouen (Seine-Maritime). « On appelle à la mobilisation car la question des aménagements cyclables est centrale. » […]