Modification du projet T4 : Sabine interpelle la préfète

Toute la structure du réaménagement de voirie du projet T4 (particulièrement rive droite) a été modifiée par rapport à la version initiale : la différence majeure entre le projet T4 soumis (et validé par le commissaire enquêteur) à enquête publique et celui qui passera en phase opération en 2018, réside dans la suppression de voies centrales réservées au BHNS et la suppression des aménagements cyclables dans une volonté d’être « moins impactant » sur la place de la voiture…
Ses reculs quasi systématiques du projet sont, pour les cyclistes :

  • la disparition complète des aménagements spécifiques aux cycles.
  • l’illisibilité totale de la place du cycle sur l’espace public.
  • des zones de grands dangers.

 

(exemple : projet initial vs projet modifié, secteur Cauchoise : les voies dédiées vélos disparaissent)

Sabine interpelle donc la préfète au sujet de ces modifications substantielles d’un projet ayant eu, dans sa version soumise à enquête, un avis favorable, courrier que vous trouverez ci-dessous :

[…] Nous voulons attirer votre attention sur le projet de réaménagement des boulevards du centre-ville de Rouen rive droite, lié à l’arrivée de la ligne de bus T4.
L’association Sabine a fourni une contribution accompagnée d’éléments techniques à la Métropole, contribution qui a été versée à l’enquête publique.

Le projet a été déclaré d’utilité publique après avis favorable sans réserve du commissaire enquêteur. Celui-ci a de plus recommandé dans ses conclusions de revenir vers les associations d’usagers, dont la nôtre, pour tenir compte de leurs remarques et “travailler en partenariat”.

Cependant, nous avons récemment pu consulter les plans définitifs du projet et nous nous étonnons vivement que ceux-ci diffèrent très significativement (en quasi-totalité sur le tracé rive droite) de la version sur laquelle l’enquête publique a porté, non seulement concernant les aménagements cyclables, mais d’un point de vue global : toute la structure du réaménagement de voirie a été modifiée par rapport à la version initiale.

Nous vous interpellons sur ces questions précises :

  • est-il conforme à la réglementation et à la jurisprudence de réaliser un projet substantiellement différent de celui qui a été soumis à l’enquête et déclaré d’utilité publique ? De tels amendements majeurs ne devraient-ils pas faire l’objet d’une nouvelle enquête publique et d’une nouvelle DUP ?
  • les aides financières de l’État, prévues pour le projet dans sa version initiale, sont-elles maintenues malgré ces amendements importants qui conduisent notamment à une suppression des aménagements dédiés aux déplacements à vélo ?

courrier à préfète janv18

[PDF]