Quand Rouen magazine parle du vélo….

Une couverture et rien de moins que 4 pages (p. 3 à 7) pour évoquer « la petite reine » à Rouen :

On peut regretter le cliché porté en couverture : un homme sportif qui embrasse son VTT… On aurait préféré un·e cycliste effectuant une trajet utilitaire (travail, courses, rendez-vous etc.) habillé·e normalement, comme en page 5, comme on en croise tous les jours à Rouen. Mais certains clichés ont la vie dure….

Le premier article aligne des kilomètres d’aménagements et d’arceaux. On peut annoncer des tas de kilomètres. Quand il y a un manque de qualité ou de continuité, cela n’incite pas les cyclistes les moins aguerris à utiliser leurs vélos pour leurs trajets quotidiens. Et, c’est bien ce qui pêche à Rouen. Pas de maillage au-delà des boulevards en direction de la proche périphérie. Lorsque l’on sait que jusqu’à 7 km de trajet, c’est le vélo qui est le moyen de transport le plus rapide en ville, cela laisse une marge de progression énorme sur l’agglomération. On pourrait dépasser les 2% de part modale si seulement les aménagements étaient bien pensés, qualitatifs et continus. 7 km, c’est une demi-heure de vélo en moyenne, la fameuse demi-heure recommandée par l’OMS pour être en meilleure santé, donnée reprise en page 7 par Olivier Schneider, président le FUB dont Sabine fait partie.

Un article qui fait l’éloge du vélo. Très bien. Nous sommes déjà convaincus. Beaucoup de bonnes paroles et de bonnes intentions qu’on aimerait enfin voir se transformer pour de bon en mesures concrètes en faveur du vélo à Rouen. Nous attendons donc avec impatience le schéma directeur des modes actifs qu’on nous promet pour la fin de l’année.

En attendant, vous pouvez participer à la grande enquête nationale « Baromètre des villes cyclables » en ligne  afin d’évaluer si votre ville est favorable à la pratique du vélo à partir de votre ressenti !